Moyen Age
Renaissance
Seconde Guerre Mondiale
Le bombardement de Sochaux
Contemporain
 

 

 

16 juillet 1943 : Se souvenir pour ne pas oublier


Les témoins de ce drame étaient enfants en 1943, aujourd’hui ils sont adultes mais ils ont grandi avec des images de feu et de sang dans leur esprit.


La mémoire a tendance à s’effacer avec le temps c’est pourquoi il est plus que jamais important d’entretenir la flamme du souvenir.

Vivre en paix est une chance aujourd’hui et dans ce monde trop d’enfants ne savent pas encore ce qu’est que jouer sous un ciel sans bombes.

Le 8 mai 1945 lorsque la victoire a été officiellement proclamée et que l’Allemagne nazie a été définitivement vaincue, Sochaux comme le reste de l’Europe, était exsangue, détruite, démolie.

Pourtant, sur ces ruines encore fumantes, s’est forgé un humanisme nouveau, un espoir pour les générations futures, la volonté de reconstruire un monde nouveau, une nouvelle Europe.

Des cris et des larmes est donc monté vers les cieux un regard neuf porté sur l’avenir.

Mais nous devrons être vigilants, retenir les vieux démons de la guerre, exorciser la part de mal contenue en chaque être humain et découvrir la force extraordinaire de l’Amour.

Que le sacrifice de ceux qui tombés, civils et militaires, ne soit pas vain, sachons honorer leur mémoire et que leurs noms inscrits sur le marbre de nos monuments aux morts nous rappelle sans cesse à quoi et à qui nous devons, aujourd’hui, cette chance d’être en paix.


Article principal :
Le bombardement de Sochaux

Commentaires liés à cet article (0 commentaire(s))


Ajout d'un commentaire
Votre nom :
Votre message :

recopiez le code numérique indiqué ci-dessus :